L’été qui précédait la rentrée de mon fils en petite section de maternelle, j’étais assez friande de vidéos et d’articles qui parlaient de cette première année. J’ai lu tout ce que j’ai trouvé sur le sujet car il faut bien le dire : j’étais quelque peu stressée. Ayant assez mal vécu mes années d’école, particulièrement la primaire, j’avais besoin de me rassurer en lisant les expériences des autres. Et puis il faut le dire, j’ai du faire le deuil de l’école alternative dont j’avais rêvé pour lui (du moins pour l’instant :p ). Au final, je me rend compte que chaque école, chaque instituteur est différent et que le fonctionnement peut énormément varier d’une équipe à une autre… Ceci est donc mon témoignage et cela peut être très différent pour votre enfant ! Si c’est le cas, n’hésitez pas d’ailleurs à laisser un petit commentaire afin de partager votre expérience.

La rentrée en petite section

Pour la rentrée, nous n’avions aucune information, si ce n’est le jour et l’heure de celle-ci. Je vous avoue que pour ma part, cela m’a beaucoup angoissée….ne rien savoir m’a fait me poser des tonnes et des tonnes de questions. Nous sommes donc arrivés dans la classe et la maîtresse nous a accueillis. Elle s’est présentée à nous, puis à Loulou et nous a expliqué le déroulement de la journée. Pour ce premier jour, les enfants avaient un collier avec leur prénom autour du cou, afin que l’institutrice et l’ATSEM puissent les mémoriser.

Nous avons ensuite été invités à nous installer à une activité pour qu’il se familiarise avec son nouvel environnement. Et puis, il a fallut partir…et là c’est le drame. Bien qu’il ait été en crèche, tous ces inconnus, ce nouveau lieu, c’était un peu trop ! Heureusement, l’ATSEM est vite arrivée, l’a pris dans ses bras ; on a fait coucou par la fenêtre et ça allait déjà mieux.

Pour ce premier jour, je l’avais laissé toute la journée, sachant qu’il ne faisait plus la sieste depuis quelques mois déjà…et ça c’était une vraie source d’angoisse pour moi ! En petite section de maternelle, une sieste est prévue après manger. J’ai annoncé dès le premier jour à la maîtresse qu’il n’avait plus besoin de sieste et elle m’a bien expliqué que tous les enfants allaient au dortoir de midi et demi à 15h. Plus de deux heures de sieste pour mon loulou qui ne dormait plus, ça m’a fait carrément flipper ! J’ai essayé de me rassurer grâce aux paroles de l’institutrice « l’école les fatigue, parfois des enfants qui ne faisaient plus de sieste se mettent à en refaire avec l’entrée en maternelle ». Je suis donc rentrée chez moi le coeur serré et carrément pressée d’être le soir pour le récupérer ! J’avais tout de même eu une bonne première impression des personnes qui allaient s’occuper de lui, ce qui m’a rassurée, je dois bien l’avouer.

Le soir, comme je m’y attendais, j’ai appris qu’il était resté allongé dans le lit sans embêter les autres mais n’avait pas fermé l’oeil…😖! Le reste de la journée s’était bien passé, quelques coups de blues au cours de celle-ci mais rien de bien méchant. Je me suis dit… »on verra demain » ! De son côté, il était assez content de la journée, mais disait déjà qu’il ne voulait pas y retourner pour faire la sieste.

Temoignage rentrée petite section

Alors, sieste ou pas sieste ?

Finalement le deuxième jour a été tout à fait similaire : il n’a pas dormi mais n’a embêté personne. Il est resté bien sagement à attendre. Bien qu’il ne montrait rien à l’école, une fois rentré à la maison c’était tout autre chose. Cauchemars, pleurs…il ne voulait plus y aller. Nous avons donc décidé de le retirer de l’école l’après midi. Je sais que ce n’est pas possible dans toutes les écoles mais dans la nôtre, cela ne posait aucun problème et nous a été proposé dès le premier jour.

J’ai la « chance » de travailler à la maison et même si cela ne m’arrangeait pas du tout, j’ai priorisé le bien-être de mon fils. Quelques mois après la rentrée, nous avons décidé après proposition de la maîtresse, de le ramener en début d’après midi, pour qu’il finisse sa journée d’école comme les autres. Contrairement à ce que j’aurais pu penser, il a adoré y retourner l’après midi d’autant plus qu’au début, il avait une petite demi heure tranquillement avec sa maîtresse, pendant que les autres se réveillaient de la sieste. Ils ont appris à mieux se connaître et il a appris à lui faire confiance. J’avoue que ce petit moment individuel est carrément un luxe dans l’école actuelle, avec les classes surchargées…

Le déroulement de l’année

Une fois ces petits réglages faits, le reste s’est relativement bien passé. Au début de l’année, il y a eu quelques pleurs le matin, sans plus. Il y a eu des matins plus difficiles que d’autres mais après 15 jours d’adaptation, il n’y a plus eu aucun problème de séparation. Il faut dire qu’ici encore, nous avons eu la chance d’être dans une école plutôt cool. Nous avions la possibilité le matin de rester un peu avec lui pour partager un petit moment, le temps qu’il s’installe à une activité, mette sa petite carte avec son prénom au tableau prévu à cet effet… le temps de faire la transition maison – école quoi ! De plus, les doudous, tétines et autres ninins n’étaient absolument pas interdits. Et ça je sais que ce n’est pas toujours le cas. Autant, mon fils n’est pas collé à son doudou toute la journée et ne le sort presque jamais de son sac à l’école (sauf gros chagrin), autant pour certains ça a été très utile !

Loulou est un enfant qui me ressemble énormément. Il observe beaucoup avant de se sentir à l’aise  et en confiance. Le début de l’année s’est bien passée mais on peut dire qu’il était dans la retenue. Une fois cette étape d’observation passée, il a commencé à s’ouvrir aux autres, à sa maîtresse et s’est finalement super bien intégré. Il s’est fait sa petite bande de copains et était très heureux d’aller à l’école. Les cris et la manière de faire de certains adultes de l’école me touchaient bien plus cela ne pouvait l’affecter.

Apprentissages en petite section

Les apprentissages en petite section de maternelle

Et oui mine de rien il en a appris des choses ! Vivre en société tout d’abord, partager, écouter les autres, être un petit peu plus autonome. Il a appris à reconnaître son prénom et a commencé à l’écrire tout seul en fin d’année. Il a appris à dénombrer et à compter un petit peu. Il a également appris à reconnaître et à apprivoiser ses émotions, bien que ce soit quelque chose que l’on travaille déjà à la maison. Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive et il a fait énormément de choses dans l’année. Le travail de graphisme notamment est très progressif, il n’a pas réussi à écrire son prénom du jour au lendemain =)

Bref, il a grandit ♥

Bien préparer la rentrée en petite section

Pour bien préparer la rentrée à l’école il faut discuter, discuter et discuter encore ! Parler de ses propres expériences, les copains, les choses supers qu’elle ou il va  apprendre. Pour ma part j’avais également acheté 2 livres pour parler de la rentrée qui sont :

  • L’école de Léon et qui est absolument top pour préparer la rentrée. Il résume cette journée à la perfection et je le conseille vraiment à tous !
  • Vive l’école de Kididoc qui est aussi assez sympa pour découvrir le déroulement d’une journée d’école.

Livres préparer rentrée petite section

Je trouve que c’est un support intéressant pour parler de la rentrée et de l’univers de l’école qui est jusqu’alors inconnu à nos petits bouts. N’hésitez pas à faire un tour à la bibliothèque ou à la médiathèque de votre ville, il y a de grandes chances que ce genre de bouquin s’y trouve (surtout qu’on a pas vraiment tendance à les lire au cours de l’année ensuite…).


Petite section de maternelle témoignage

Vous avez aimé cet article ? Épinglez le sur Pinterest !

Et n’hésitez pas également à vous inscrire à ma newsletter ici (une par mois), pour ne manquer aucun article !

J’attends avec impatience vos témoignages et expériences sur cette première année à l’école =) A bientôt !

 

 

Laissez un commentaire avec votre compte Facebook !