Pedagogie montessori

Maria Montessori, ce nom vous est probablement familier mais que sait-on d’elle au fond ? Que sait-on vraiment de la pédagogie Montessori ? D’ailleurs on parle souvent de méthode, mais en-est-ce vraiment une ? Dans tous les cas, Montessori ne laisse personne indifférent. Certains en sont de fervents adeptes, d’autres prennent quelques principes et les adaptent, quand d’autres encore ne supportent carrément plus ce nom. On lui reproche notamment d’être trop chère ou de n’être qu’un simple effet de mode. J’avais envie de démêler le vrai du faux dans cet article et de vous donner mon avis. Bien sûr, celui-ci n’engage que moi !

Qui était Maria Montessori ?

Maria Montessori était l’une des premières femmes médecins d’Italie. Ses réflexions sur la pédagogie ont commencées alors qu’elle était psychiatre en hôpital psychiatrique auprès d’enfants et d’adultes déficients mentaux. C’est lorsqu’elle prend la direction de l’école orthophrénique de Rome qu’elle pousse ses recherches encore plus loin en s’inspirant notamment de celles de Jean Itard et d’Edouard Seguin. Obtenant de bons résultats, elle n’aura de cesse toute sa vie de faire des recherches et d’améliorer sa pédagogie. Le tout s’accélère lorsqu’elle créée la première « maison des enfants » dans un quartier populaire de Rome. S’en suit alors une série de découvertes, de résultats positifs et d’améliorations de la pédagogie Montessori. En raison des deux guerres mondiales, elle sera contrainte de beaucoup voyager et fera connaître sa pédagogie un peu partout dans le monde notamment en ouvrant des écoles et en formant des enseignants.

Montessori : Pédagogie ou méthode ?

Définition de méthode : Ensemble de démarches raisonnées, suivies pour parvenir à un but.
Définition de pédagogie : Science de l’éducation des enfants.

Définitivement, Montessori n’est pas une méthode. Nul part, vous ne trouverez de chemin tout tracé pour « faire du Montessori » comme on l’entend parfois, ou bien il s’agira d’une arnaque. Bien sûr, il y a de grands principes, du matériel spécifique et des protocoles bien définis. Pour autant, il ne s’agit pas que de ça. Montessori, c’est avant tout une vision de l’enfant dans son ensemble en prenant en compte son individualité et son unicité. Il s’agit d’un accompagnement bienveillant vers l’autonomie et l’adulte en devenir. L’un des grands principes par ailleurs, consiste à laisser l’enfant choisir son activité en fonction de ses intérêts et de ses besoins du moment. Dans une école Montessori, l’éducateur ne fait pas la classe à tous les enfants, mais donne à chacun ce dont il a besoin.

Montessori, c'est avant tout une vision de l'enfant dans son ensemble en prenant en compte son individualité et son unicité. Cliquez pour tweeter

Grands principes méthode montessori

Les grand principes

Cette liste ne sera probablement pas complète puisque la pédagogie Montessori est riche et complexe, mais il vous donnera une vision d’ensemble de celle-ci.

Le respect de l’individualité de l’enfant et de sa liberté

“L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir.” Maria Montessori

Chaque enfant possède ses propres intérêts et ses « périodes sensibles » (qui sont communes mais n’arrivent pas exactement en même temps pour tous). Pour Maria Montessori, l’apprentissage ne doit pas être régi par des règles strictes et infranchissables. L’apprentissage se fait naturellement, grâce aux intérêts de chaque enfant, à l’accompagnement de l’adulte et au respect des périodes sensibles. Grâce à cela, l’enfant apprend avec une facilité déconcertante grâce à sa curiosité naturelle. L’apprentissage se fait dans la joie et la concentration.

Un matériel adapté et attractif : l’apprentissage grâce au concret

Maria Montessori a pensé et créé son matériel afin qu’il soit attractif, beau et adapté à l’enfant. Chaque matériel est prévu pour exercer une seule et unique compétence et tout est pensé pour que cette compétence s’acquiert de façon progressive. L’apprentissage se fait grâce à du concret, de la manipulation et à l’utilisation des cinq sens. Personne n’est vissé sur une chaise durant la journée de classe. L’apprentissage se fait par le mouvement.
Dans une classe, chaque élément d’apprentissage est présent en un unique exemplaire. Cela apprend aux enfants la patience, le respect de l’autre et de son travail.

L’autonomie, l’autodiscipline et l’autocorrection

Il s’agit probablement du principe le plus connu de la pédagogie. Dans une ambiance Montessori, tout est fait pour favoriser l’autonomie. Il ne s’agit bien entendu pas de laisser les enfants livrés à eux mêmes. Il s’agit plutôt de favoriser leur autonomie grâce à un environnement qui y est propice. Comme je l’expliquais un peu plus haut, dans une classe, l’enfant est libre de choisir son activité, après que celle-ci lui ait été présentée par l’éducateur. L‘enfant peut répéter une activité autant de fois qu’il le souhaite, dans une liberté et une autodiscipline assez incroyables.La plupart du matériel est autocorrectif, c’est à dire que l’enfant est capable de repérer seul ses erreurs et d’avancer en toute autonomie.

L’apprentissage grâce à l’expérience des autres

Les classes Montessori sont multi-niveaux. Il s’agit généralement d’ambiances « 3-6 ans » et « 6-11 ans ». L’objectif principal est d’encourager l’entraide, l’observation et l’imitation. Grâce à l’expérience d’un plus grand, un enfant pourra apprendre plus rapidement et plus facilement. Vous pourrez être le meilleur pédagogue du monde, vous ne serez jamais aussi clair qu’un enfant qui fait part de son expérience à un autre enfant !

Que penser de la pédagogie montessori

Les reproches que l’on fait à la pédagogie

C’est trop cher

Le matériel, les écoles, l’aménagement de l’espace, les formations….tout ça coûte extrêmement cher il faut bien le dire. Maria Montessori avait développé sa pédagogie dans les quartiers populaires et c’est aujourd’hui devenu « un truc de riches ». Bien sûr, c’est fort dommage. Pour ce qui est du matériel et de l’aménagement de l’espace, Maria Montessori a pensé son matériel pour qu’il soit esthétiquement beau et attractif, en plus d’être efficace. Il est souvent en bois de qualité, et cela a forcément un coût élevé. Il est tout à fait possible de réaliser le matériel soi-même pour les plus bricoleurs et cela peut vraiment valoir le coup ! Pour ce qui est des écoles, il s’agit d’écoles qui sont malheureusement hors contrats. Elles doivent se débrouiller seules, le gouvernement ne les aidant pas. Tout le coût se répercute donc sur les parents : de l’achat du matériel, en passant par les salaires ou la location de l’école. Elles n’ont là encore pas d’autre choix. Heureusement, de plus en plus de professeurs du public appliquent la pédagogie et s’inspirent des pédagogies alternatives dans leur ensemble.

Si vous souhaitez appliquer la pédagogie à la maison (hors IEF), sachez également que vous n’aurez pas forcément besoin d’énormément de matériel. Dans les premières années de vie, le principal est d’apprendre l’autonomie à l’enfant (cuisiner, arroser les plantes, nourrir les animaux etc. etc.). Vous pouvez tout à fait vivre la pensée Montessori sans avoir de matériel. Simplement en vous basant sur les grands principes.

C’est à la mode

Certains ne veulent même pas entendre parler de pédagogie Montessori sous prétexte que « c’est à la mode ». D’autres, sont agacés de voir les dérives que peut engendrer cette mode.  On ne va pas le nier, oui, on entends parler de Montessori à tout va, un peu partout et parfois n’importe comment. Il y a forcément des aspects positifs et des aspects négatifs à ce phénomène. Tout d’abord, cela a permis sans nul doute de mettre en lumière cette pédagogie et ça c’est une bonne chose ! Ceux qui ont eu envie de creuser, s’informer, se former l’ont fait. Les autres ne sont pas allés plus loin et je trouve cela bien dommage. Je ne pense pas que l’on puisse sérieusement rejeter quelque chose sous prétexte que c’est à la mode. Ça passe quand on est ado mais une fois adulte ? Renseignons nous, apprenons à nous faire notre propre opinion. Certains n’accrocheront peut être pas mais il y a fort à parier que beaucoup changeront d’avis.

La deuxième chose, plus négative cette fois, c’est que les industriels se sont immiscés dans la boucle. Ici encore, il y a du bon et du moins bon. Certains objets n’ont de Montessori que le nom, d’autres sont de véritables outils pédagogiques. Soyons capables de nous prendre en main et de nous renseigner par nous même. Cela continue à être fabriqué tout simplement parce que cela se vend.

C’est trop vieux

Maria Montessori a commencé à développer sa pédagogie autour des années 1900 et on se demande parfois si celle-ci est toujours d’actualité. Les enfants d’aujourd’hui sont ils toujours adaptés à cette pédagogie ? A cette question, je vais donner mon point de vue, qui reste bien sûr une réflexion personnelle. Je pense que cette pédagogie est une formidable porte d’entrée à un apprentissage actif, conscient et autonome. Les principes sont d’un extraordinaire bon sens et tout à fait applicables aux enfants d’aujourd’hui. Cependant, je ne suis pas une puriste et je pense qu’il est tout à fait possible d’intégrer des outils et du matériel plus récent lorsque l’on enseigne ou que l’on veut appliquer à la maison. Le travail de Céline Alvarez le démontre assez brillamment.

Pour aller plus loin

Si cette pédagogie vous intéresse, je vous conseille tout d’abord de lire Maria Montessori elle-même. Pour ma part, j’ai commencé par lire L’enfant (très accessible) puis L’esprit absorbant de l’enfant (plus complexe). Le mieux reste par la suite de faire une formation si vous en avez la possibilité.


Montessori : vraiment efficace ou juste a la modeVous avez aimé cet article sur la pédagogie de Maria Montessori ? Épinglez le sur Pinterest !

Et n’hésitez pas également à vous inscrire à ma newsletter ici (une par mois), pour ne manquer aucun article !

 

J’attends votre avis sur le sujet des pédagogies alternatives et plus particulièrement celle de Maria Montessori avec impatience !

 

 

Laissez un commentaire avec votre compte Facebook !