Juin au potager : Framboises

Hello hello ! Comme certains l’auront remarqué, je suis très peu présente ces derniers temps et malheureusement je ne pense pas que cela va aller en s’arrangeant. Quelques soucis de santé m’empêchent d’être aussi présente qu’avant. Néanmoins, je ne voulais pas manquer de vous parler du potager du mois de juin, bien que cela n’ait pas été le mois le plus actif !

Pluie = Gastéropodes

Limace et escargots détruisent le potager

Vous ne l’avez probablement pas manqué, le mois de juin a été pluvieux quasiment dans sa totalité. Pluie, orages, grêle se sont invitées dans toutes les régions de France. Et vous l’aurez compris, j’ai été envahie par les limaces et gastéropodes en tout genre. Elles se sont délectées de pas mal de mes plants et j’ai donc beaucoup râlé au mois de juin ^^ Adieu salades et melons…à l’année prochaine ! Quoi qu’il arrive je n’achète rien pour tuer/ éloigner limaces et insectes, même si c’est l’invasion comme cette année. Nous les considérons comme nuisibles pour nos potagers mais si elles sont là c’est qu’elles ont une utilité, comme tout un chacun. Pour les limaces, il s’agit entre autres de décomposer la matière organique et d’éviter la propagation de certaines maladies.

Après avoir lu et regardé pas mal de vidéos au sujet de nos amies les limaces, j’ai trouvé une idée intéressante : nourrir ces demoiselles ! Et qu’est ce que ça a bien marché !! Ce qu’il faut savoir, c’est que les limaces préfèreront manger des plantes un peu défraîchies et en fin de vie plutôt que les jeunes plants vigoureux de nos potagers. Au lieu de les composter, j’ai donc mis dans un coin de mon jardin un petit tas d’épluchures, que j’ai renouvelé chaque jour. C’est impressionnant de voir que tout disparait dans la nuit ! Mais le résultat est là : elles ne mangent plus mes plants ou du moins de façon anecdotique ! Actuellement il fait très chaud et elles se font donc plus discrètes, mais je recommencerai à leur donner quelques épluchures si la pluie devait revenir durant plusieurs jours, même si je pense qu’au vu de leur taille, les plants de légumes seraient tout à fait à même de résister à une armée de limaces.

Courgettes : Pourquoi meurent-elles avant maturité ?

Je voulais faire un petit point sur les courgettes (et courges) pour les débutants. Si vous avez un tout petit potager et seulement 1/2/3 plants de courgettes, vous avez peut être vu vos courgettes fleurir, puis jaunir et mourir dans les jours qui ont suivi (cela vaut aussi pour toutes les courges en général, les concombres, les melons, les pastèques etc. etc.) Comme ceci :

Courgettes jaunies

En fait, il s’agit tout simplement d’un problème de pollinisation. Autrement dit, les abeilles et autres insectes pollinisateurs n’ont pas fait leur travail, comme on l’aurait espéré. Je ne vais pas rentrer dans le détail aujourd’hui de la pollinisation, puisque cela mériterait un article dédié et vais essayer de faire simple et court 🙂 Nous avons donc 2 types de fleurs chez nos courgettes (et les autres aussi mais on va s’en tenir aux courgettes aujourd’hui) : les mâles et les femelles.

Pollinisation manuelle des courgettes

Les mâles ont une longue tige et les femelles ont une petite courgette à leur base. Pour que la pollinisation se fasse correctement, il faut que les fleurs mâles fécondent les fleurs femelles, grâce à l’intervention des abeilles notamment, qui butinent de fleurs en fleurs. Seulement lorsque l’on a que très peu de plants de courgettes ou que les abeilles sont quasiment absentes de notre potager, il peut arriver que les les fleurs ne soient jamais fécondées. Si c’est votre cas il va falloir vous prendre pour une abeille, comme dirait mon fils 🙂 Muni d’un pinceau, il vous suffit de récupérer le pollen de la fleur mâle pour polliniser le pistil de la fleur femelle (le matin au réveil lorsque la fleur est bien ouverte).

Pour éviter ces désagréments l’année suivante, pensez à planter plus de pieds de courgettes et à favoriser la biodiversité au jardin en créant des niches pour les insectes et petits animaux, et en ayant une plus grande diversité de plantes et de fleurs également.

Et ça pousse : courgettes, courges, framboises et tomates !

Courge et courgette de juin

Et puis le mois de juin, c’est surtout un mois pour récolter nos premières courgettes, déguster d’excellentes framboises et regarder le reste pousser =)

Vous avez aimé cet article Potager ? Épinglez le sur Pinterest !

Juin au potager bio

Et n’hésitez pas également à vous inscrire à ma newsletter ici (une par mois), pour ne manquer aucun article !

J’en ai terminé pour mon petit potager bio de juin. Et vous, ça pousse ?

 

 

 

 

Laissez un commentaire avec votre compte Facebook !